En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Réduction d'impôts pour un couple vivant près d'éoliennes
 
 
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...

Soirée autour des "Croyances populaires"

croyances_populaires.png

HORIZON SIAUGUES a le plaisir de vous inviter à une soirée sur "Les veillades populaires", soirée sur les contes et légendes traditionnelles du Velay.

Cette soirée aura lieu le samedi 09 octobre 2021 à 20 heures, salle des Petites Canailles à Siaugues Sainte Marie.

Réservation jusqu'au 6 octobre à horizonsiaugues@gmail.com ou au 06 37 27 82 27

Réduction d'impôts pour un couple vivant près d'éoliennes

France 2 - Journal de 13h00 - Edition du jeudi 22 avril 2021

Energie : réduction d'impôts pour un couple vivant près d'éoliennes, dans le Maine-et-Loire

À 800 mètres de chez Bernadette et son mari trônent quatre éoliennes, qu'ils aimeraient ne plus voir. Ils ont alors planté des pins parasol, en espérant être protégés dans quelques années. "Nous avons choisi des espèces d'arbres qui restent vert toute l'année, pour nous protéger au maximum visuellement", explique-t-elle. Mais avant tout, ces riverains ne supportent plus le bruit des éoliennes, qu'ils endurent depuis quatre ans. Porter atteinte aux administrés Cela fait des années que le couple se bat contre ces éoliennes. Cette fois, et c'est une première en France, il a obtenu le déclassement fiscal de sa propriété. Le tribunal administratif a reconnu la dévalorisation de son environnement à cause des éoliennes. Résultat : une réduction de la taxe foncière, qui doit encore être négociée avec les services fiscaux. Mais pour eux, "c'est d'abord un message aux élus, qu'ils sachent bien qu'en dévalorisant leur environnement, ils portent atteinte aux intérêts de leurs administrés". "Donc ouvrir la porte à un promoteur éolien, c'est porter préjudice à ses administrés", martèle Bernadette.


Date de création : 26/04/2021 15:47
Catégorie : Dans les médias -
Page lue 111001 fois